Décrocher le code avec un cerveau dys

Sommaire

Difficile de réussir code et permis
Première adaptation code : circuler
Deuxième adaptation code : des cartes heuristiques
Troisième adaptation : les erreurs classées sous forme de tableau
 

Difficile de réussir code et permis

Décrocher le code et le permis est difficile lorsqu'on est dys, a fortiori dyspraxique...
Difficile de savoir où est la gauche, où est la droite.
Difficile de se repérer dans l'espace.
Difficile de mémoriser les gestes.
Difficile de les coordonner. 
Difficile d'automatiser les gestes.
Difficile de tout synchroniser...
La fatigue pointe son nez, la confiance en soi faiblit, les difficultés grandissent.
  • La conduite accompagnée permet d'acquérir des automatismes en confiance.
  • La conduite en boite manuelle peut alléger la double tâche du conducteur dyspraxique. 
  • Des adaptations pour l'apprentissage du code sont utiles. 
  • D'autre part une convention a été signée en 2011 (lien APEDA France) :  "La convention permet aux personnes atteintes d’un trouble spécifique du langage oral et/ou écrit – dyslexie et/ou dysphasie – de passer l’épreuve du code dans les sessions réservées aux personnes de langue étrangère ou aux personnes sourdes. Ainsi les personnes dyslexiques et/ou dysphasiques bénéficieront d’un temps de réponse augmenté et d’une lecture du questionnaire par l’inspecteur."
  • En 2013, une convention donne les mêmes droits aux candidats dyspraxiques. Une brochure explique ici les difficultés des dyspraxiques, des aménagements et des adaptations possibles. 
     

Première adaptation code : circuler


Afin de mieux visualiser les différentes situations, et même si les jeunes sont grands, encourageons-les à jouer les conducteurs par des déplacements physiques. Ainsi des chaises et différents objets symboliseront l'espace routier. Sur le sol plusieurs panneaux (feuilles A4). Ensuite circulons et croisons-nous. Un peu d'humour et beaucoup de bienveillance permettent de se piquer au jeu.

 Deuxième adaptation code : des cartes

Cartes mentales à télécharger .


Troisième adaptation : les erreurs classées sous forme de tableau


Afin de mieux repérer les sources des erreurs, réalisons un tableau en 5 colonnes et cochons les cases correspondant aux raisons des erreurs. Il est ainsi plus facile de savoir où porter son attention et puis c'est encourageant puisqu'il peut y avoir 0 croix dans une colonne donnée.

1/ Manque de connaissance.
2/ Manque d'attention. 
3/ Question piège ou photo mal prise.
4/ "Midi cherché à quatorze heures", trop de réflexion.
5/ Problème dys...

Pour régler les soucis :
 
1/Si manque de connaissance, il convient bien sûr de réviser.

2/ En cas de manque d'attention, menons une réflexion pour comprendre ce à quoi il aurait fallu prêter attention. En effet, sur une diapo, il y a beaucoup de petites choses, mais il importe de se concentrer sur la question, de comprendre ce qu'il faut chercher : qui passe le premier par exemple et dans ce cas panneau de priorité et signalisation au sol. On zappe donc un autre panneau sur le côté qui porte sur la signalisation. Un peu de pratique permet d'éliminer les images parasites.

3/ Si question piège ou photo mal prise, on grogne, ça défoule !  Et ensuite on essaie de voir où ils veulent en venir. La vidéo va trop vite? Pas grave, ça ne représente pas beaucoup de questions.

4/ "Midi cherché à quatorze heures" : souci des personnes qui aiment les choses claires et qui se posent beaucoup de question or si le mot choisi n'est pas le mot parfait, il arrive que l'erreur pointe son nez. Il s'agit d'apprendre à ne pas trop réfléchir.

5/ Problème dys : problème de repérage dans l'espace ou de lecture de consigne.
Pour la consigne : apprentissage pour découvrir le mot clé et ce qui doit être cherché.
Pour le repérage: montre, bague ou petit dessin discret sur la main afin de repérer où est la gauche et où est la droite. Je conseille également de se raconter : "voyons la voiture vient de par ici, elle passe devant le magasin qui est là, il n'y a pas de panneau pour elle. Moi j'avance, il y a un panneau "cédez le passage" donc... ". Maintenant les candidats ont des vidéos, c'est à la fois un avantage et un inconvénient. Un avantage car l'action est visualisée, un inconvénient car il faut aussi garder en tête la consigne pendant que les images défilent...

Au moment de la correction, n'hésitez pas à interrompre les explications et préciser sur quels points la personne dys aurait dû prêter son attention. à lui donner des repères visuels et concrets.

 Retrouvez d'autres supports dans la Boutique

Articles les plus consultés