Lapbooks, interview de Carpe diem


Carpe diem, vous connaissez ?
C’est une association qui propose des lapbooks, mais pas seulement.



1/Isabelle, Carpe diem existe maintenant depuis plusieurs années, pourrais-tu nous dire comment est né le projet ?

Au commencement, en cet été 2008, il y avait une après-midi riche en discussions pédagogiques, entre deux mamans. Entourées de nos enfants occupés à réaliser un lapbook sur les créatures mythologiques, Isabelle Duquesnoy et moi partagions des bienfaits de ce type d’apprentissage. Côtoyant quotidiennement des familles anglophones, lorsque j’étais encore au Canada, j’avais découvert le plaisir du lapbooking en 2005.
La richesse des partages, et des échanges entre enfants, mais aussi entre parents et enfants liés à cette forme d’apprentissage nous ravissaient. Emballées par la fabrication de ces condensés artistiques de savoir, nous avons naturellement envisagé de créer nos propres supports… J’ai commencé simplement, en imaginant quelques activités sur les volcans, puis la Chine : ces « pré-lapbooks » sont offerts sur le site d’Arboressences.
C’est en septembre 2009 qu’Isabelle m’a officiellement proposé de créer des lapbooks, de manière plus formelle, dans le cadre d’une association. Carpe Diem était née ! Isabelle, devenue Isaplume pour l’occasion (et surtout pour nous différencier !), se chargerait bien évidemment de rédiger les textes de sa belle plume, tandis que j’assurerais les relectures, la finalisation de la mise en page et la création des activités à découper.
Notre site Internet fut développé en un temps record (Merci à Alain, notre fidèle expert en informatique !) … Nous travaillâmes d’arrache-pied pour proposer, en janvier 2010, 2 lapbooks !
Au même moment, je prenais contact avec Ellen McHenry : j’ai depuis le privilège de traduire ses formidables cours, en sciences ou en art.
Axelle rejoignit notre équipe en 2011 ; elle se chargeait alors de toutes les relectures. Au fil du temps, elle est devenue une contributrice très productive et un élément moteur de Carpe Diem, toujours porteuse de nouveaux projets !

 

2/ Axelle, tu as rejoint l’équipe en cours de route ? Pourrais-tu nous dire ce qui t’a motivée ? Comment s’est passé ton intégration ?

Je crois que ce qui m’a motivé, c’est le côté novateur, original et réfléchi des supports proposés par Carpe diem.  J’avais envie d’une dynamique nouvelle dans nos apprentissages. Et je souhaitais qu’un grand nombre d’enfants puissent trouver des supports adaptés à leurs centres d’intérêt et sortant du moule. Mon intégration s’est bien passée. Je n’ai même pas eu droit à un bizutage ! Merci les filles !

 

3/ Pourriez-vous nous parler de vos formations réciproques ?

Isableue :
Après une formation en informatique de gestion, puis une Ecole d’ingénieur, Isabelle MICALAUDIE s’est spécialisée dans la réalisation de manuels d’utilisateurs pour des progiciels et la formation du public sur l’outil informatique.
De formation bilingue, elle organise au Québec et en France des ateliers dans les écoles (maternelle Descartes, primaire Le Petit Prince).
Isaplume :
Historienne et diplômée de l’E.R.A. de Sienne, Isabelle DUQUESNOY a multiplié les expériences professionnelles à l’étranger (Madagascar, Japon, Inde, Etats-Unis, Egypte …)
Elle se consacre à l’écriture d’ouvrages historiques, édités chez Plon et Gallimard Jeunesse;   ses travaux sont utilisés par les manuels de grammaire (éditions Didier) ainsi que dans les dictionnaires thématiques (Robert Laffont).
Axelle :
Diplômée en Lettres et Arts / Musicologie, AXELLE ROUSSE a également été musicienne intervenant en milieu scolaire, professeur d’éveil musical et professeur de musique au collège.
Elle a réalisé et mis en application des méthodes et principes d’initiation musicale ludiques, destinés aux enfants dès le plus jeune âge.
Passionnée par l’art d’apprendre avec plaisir et intelligence.
Ellen :
Diplômée des Beaux-Arts (Penn State University), et avide de connaissance, ELLEN Mc HENRY étudie les mathématiques, les sciences, l’Histoire et la langue française avec passion, élabore depuis plus de 20 ans de nombreux cours et les dispense elle-même dans ses classes scientifiques.
Concomitamment, ses travaux sont publiés aux Usa chez Penguin, aux éditions Dover ainsi que Greenwood éditions. L’inspiration littéraire l’oriente également vers “Cyrano de Bergerac” ainsi que “Les contes de Canterbury”, sortis aux éditions Jasper en Angleterre.

 

4/ Pourriez-vous nous présenter le concept de Carpe diem en quelques mots?

Il n’est pas de domaine plus régulièrement contesté que la pédagogie.  Loin des querelles de politiques prometteurs et de pédagogues convaincus, nous avons souhaité élaborer des activités qui conviennent aux enfants, en traitant chaque sujet de façon instructive et ludique.
Faisant appel au sens logique de l’enfant, à sa mémoire de manipulation et résurgence visuelle, stimulant son sens esthétique, la création d’un support pédagogique (lapbook, notebook, jeux…) devient un jeu culturel dont chacun tire de nombreux bénéfices :
–             L’estime de soi, si précieuse pour un développement harmonieux de la personnalité, est privilégiée par l’usage d’un langage simple et riche dans nos textes, permettant à l’enfant de comprendre et retenir ce qu’il lit,
–             Développement de motricité fine, si valorisant au fil des progrès dans la création et la mise en place des activités dans le lapbook,
–             L’enrichissement culturel, indispensable et pourtant trop souvent fastidieux dans les pédagogies expérimentales.

 

5/ A qui s’adressent vos supports ?

Nos supports s’adressent aux enfants de 3 à 17 ans, scolarisés ou non. Il y en a désormais pour tous les goûts, et sur tous les sujets.

 

6/ En avant-première pourriez-vous nous dire quelles sont les prochaines créations prévues ?

La prédiction est un exercice difficile, parce que nous aimons par-dessus tout travailler au gré de nos propres envies… Un projet est parfois mis de côté puisqu’il nous est indispensable de bien penser le support avant de le tester puis de le proposer à tous !
Nous avons de nombreux chantiers ouverts, en cours de réalisation : un lapbook sur les océans, un notebook sur la grammaire, la traduction et adaptation d’un nouveau curriculum d’Ellen : les cellules, un lapnote sur l’antiquité, un curriculum sur la France regroupant l’histoire, la géographie, la science, les arts…

 

6bis/ Avez-vous d’autres projets ?

L’association Carpe Diem a pour buts de promouvoir, encourager, dispenser et faciliter l’instruction et l’alphabétisation. Et nous nous sommes dès le départ dotés de moyens très variés afin de ne pas restreindre notre champ d’activités.
(Pour rappel – les moyens sont : L’information et l’éducation de tous publics grâce à tous moyens de communication estimés nécessaires (conférences, expositions, publications, éditions, site internet…).
L’élaboration et la diffusion de produits culturels, pédagogiques et ludiques.
Le soutien aux associations reconnues dans les domaines de l’éducation, de l’instruction, la sauvegarde des traditions, la réunion des fratries d’enfants dispersés, de la distribution de denrées alimentaires ou de soins médicaux aux nécessiteux,
et tous moyens que l’association jugera utile de mettre en œuvre pour réaliser ses buts.)
Au gré de nos rencontres, nous étendons ainsi nos interventions, qui seront mises en place au cours de l’année prochaine :
  • Formation de professeurs des écoles: à partir de février, ateliers au sein de classe primaire et collégiale pour l’apprentissage de l’algorithmique, de la logique et du code.
  • Création d’un CPN à Bagnoles de l’Orne Normandie, avec l’appui de nombreux organismes associatifs ou communaux.
  • Ateliers au sein d’une médiathèque : découverte des lapbooks.

 

7/ Vous parrainez d’autres associations, pourriez-vous nous les présenter ? Pourquoi les avoir choisies ?

Nous leur reversons 10% de notre chiffre d’affaire. Les trois associations retenues l’ont été pour diverses raisons :
  • l’universalité pour l’UNICEF. Carpe Diem étant très présente dans les pays francophones, il nous est apparu indispensable de proposer une association qui œuvrent dans le monde entier auprès des enfants.
  • l’aide aux orphelins pour SOS Villages d’enfants,
  • le soutien aux enfants hospitalisés avec les Blouses roses.

 

8/ Depuis le lancement de cette aventure avez-vous vécu un moment formidable, inoubliable que vous souhaiteriez partager ?

Isableue : En septembre 2015, j’ai été contactée par la directrice des études de l’Institut Libre de Formation des Maîtres, à Paris. Désireuse de remplacer un professeur de géographie, elle avait été convaincue par une amie de nous contacter pour présenter le curriculum d’Ellen : L’art de cartographier le monde. C’est ainsi que je me suis retrouvée, dans un amphi, devant 80 (futurs ou déjà en activité) professeurs des écoles !
L’objectif était de les faire participer afin d’éviter la pédagogie frontale des cours magistraux et de leur montrer ce que peut donner un cours interactif, ludique et mémorable.
Et je vais convaincre une nouvelle promotion de professeurs dès ce samedi 10 décembre de l’incroyable pouvoir d’une pédagogie active sur l’apprentissage et l’enseignement.

 

9/ Y a-t-il une ou plusieurs réactions des utilisateurs de vos supports qui vous a particulièrement touchées ?

Lors d’une fête de non- rentrée, une maman a créé un gâteau aux couleurs de Carpe Diem. Nous avons trouvé cela émouvant et avons apprécié cette marque de reconnaissance.

 

10/ Un portrait chinois ça vous tente ? 

Si vous étiez un enfant : Le libre enfant de Summerhill
 Si vous étiez un animal… Un zèbre , car nous croyons que de nombreux « zèbres » peuvent trouver leur bonheur dans nos supports.
Si vous étiez une qualité… La curiosité. On dit que la curiosité est un vilain défaut, nous pensons que c’est une qualité et qu’elle permet à tout être humain de se développer, de grandir et d’avancer.
Merci Axelle, Isabelle et Isabelle pour cette interview !

 Pour découvrir Carpe diem, c’est ici.

Articles les plus consultés